Accusé de "viol sur l'épargne salariale", Canal+ une nouvelle fois dans la tourmente

Une manifestation est attendue organisée par les principaux syndicats de Canal+.

2123

Une semaine à peine après le lancement de "CNews" qui a provoqué plusieurs remous en interne, dont une grève sans répit d'un mois en octobre de l'ancienne chaine iTélé, Canal+ est de nouveau confrontés à des conflits avec leurs syndicats.

En effet, la CFDT du groupe Canal+, principal syndicat, accuse la direction "d'avoir violé l'accord d'épargne salariale, prévoyant la redistribution d'une partie des bénéfices de l'entreprise aux salariés".

Jean-Christophe Tierry, le patron de Canal+ est donc accusé de ce "viol" sur l'épargne. La CFDT réagit par le biais de Twitter: "La direction de Canal+ tente de récupérer l'argent provisionné (intéressement) destiné aux salariés. La direction de Canal+ vide la caisse et fait les poches de ses salariés. What else ?"

Un évènement qui risque de mettre à mal une nouvelle fois la chaine cryptée qui est déjà la tourmente: vendredi dernier Canal+ a arrêté son émission quotidienne historique "Le Grand Journal" après 13 ans bons et loyaux services. "Ils nous volent notre fric et nous font les poches", finissent-ils par conclure. Autant dire que la direction ne compte pas changer de cap : elle a annoncé qu'elle ne plierait pas et qu'aucune négociation aura lieu.

En soutien avec la CGC, la CGT et l'UNSA, la CFDT organisera une manifestation devant les locaux d'Issy-Les-Moulineaux.

Canal+