Bolloré engage l'un de ses hommes sûrs pour purger les dépenses de Canal

Michel Sibony a un objectif: réduire de 20% les dépenses de Canal+.

Vincent bollore 1

 

500 000 abonnées : c'est la perte de Canal+ en moins d'un an. Un gros manque à gagner qui ne va pas s'en aller si rapidement à une heure où même la partie en claire de la chaine cryptée s'effondre à en devenir un gouffre financier qui s'est soldé par l'arrêt du prestigieux « Grand Journal » et ses 100 000 euros de coûts de production quotidien.

 

Vincent Bolloré, Président de Vivendi, société mère de Canal+, veut en conséquence réduire le budget allant à Canal+. Comme à son habitude, Bolloré nomme ses hommes de confiance. Ainsi, Michel Sibony, depuis 2002 dans la grande boite familial bretonne, est nommé sur Canal+ à un poste spécial.

 

Il prend en charge de « compresser les coûts de Canal+ » selon Challenges. Michel Sibony a quelques mois pour purger Canal+ en réduisant 20% des dépenses actuellement investi. Très discrète sur ses finances, Vivendi n'a pas communiqué le manque à gagner.

 

Cependant, une principale conséquence sociale de cette nouvelle mesure drastique : les équipes de Canal+ auraient « perdu toute autonomie dans la recherche et le choix des prestataires ».

×