Mathieu Gallet face à la justice

Le parquet de Créteil demande 18 mois de prison avec sursis et  40.000 euros d'amende à l'encontre du président de Radio France

Mathieu gallet 1

La nuit fut longue puisque c'est au terme de onze heures d'audiences que cette peine à été réclamée contre Mathieu Gallet, le soupçonnant de favoritisme envers certaines sociétés de conseils, lorsqu'il était patron de l'Institut National de l'Audiovisuel entre 2010 et 2014. Ces sociétés auraient reçu 400.000 euros de l'établissement public.

Par ailleurs, le tribunal correctionnel s'interesse au rôle d'un "conseiller externe", engagé par Mathieu Gallet qui aurait été rémunéré 5000 euros par mois soit 130.000 euros facturés par sa société. Ce qui est reproché à l'ancien patron de l'INA, c'est de ne pas avoir mis en concurrence cette entreprise car les coûts explosaient les seuils autorisés selon les règles des marchés publics.

L'actuel directeur de Radio France s'en défend en expliquant qu'il n'avait "jamais été confronté à ces questions de marché public" et s'être "reposé sur les équipes en place".

La procureure, Amélie Cladière, reproche en outre à Mathieu Gallet d'avoir utilisé ce conseiller comme "coach personnel" financé "avec de l'argent public" et lui reproche également d'avoir conclu un marché avec Roland Berger Strategy de 289.000 euros Hors Taxes au terme d'un appel d'offre de cinq jour sen 2013, délai estimé "trop court" par madame la procureure.

La défense dénonce quant à elle "une enquête à charge", appelant d'anciens employés de l'INA à la barre.

Le jugement sera rendu le 15 janvier prochain.

Radio France INA

×