Valérie Damidot est très touchée par l'arrêt de "D&co"

Depuis 2006, Valérie Damidot et son équipe proposaient de « relooker » des habitations, hebdomadairement sur M6, dans « D&co ». Généralement programmé le dimanche à 18h50, en septembre 2012 la chaîne M6 décide de faire passer « D&co » de ce jour-ci à samedi à 18h50. Un horaire changé pour placer « 66 minutes : les histoires qui ont fait l’actu » pour mieux concurrencer le « Sept à Huit » de TF1, qui dévaste tout sur son passage en matière d’audience.

Mais, cette nouvelle case ne plait pas à plusieurs téléspectateurs qui ont alerté Valérie Damidot, et, ainsi en début d’année 2013, la chaîne M6 rechangeait  l’horaire en passant « d&co » au dimanche à 16h10. Mais, tous ces changements n’auront servi à rien car cela n’a pas empêché l’annonce de l’arrêt de l’émission en milieu de semaine.

"Tu ne peux pas lutter contre 50 minutes inside"

Une décision prise par la chaîne que Valérie Damidot regrette, comme elle le confie à Voici.fr : "On est une vraie famille. C'est ça qui est dur. Je suis en tristesse totale. C'est compliqué là. A partir du moment où l'émission est passée du dimanche soir en access au samedi face à 50 minutes inside, c'était la mort. On a pris un coup de fusil à pompe".

Revenant sur le premier changement passant « d&co » du dimanche soir au samedi soir, Valérie Damidot avoue qu’il est impossible de s’imposer face à TF1. "Tu ne peux pas lutter contre 50 minutes inside. A partir du moment où tu changes une émission de case comme ça, tu sens que c'est la fin La télé est un milieu dur, très dur. Moi j'anticipe la tarte. Ils auraient pu m'embrouiller mais on n'est pas dans ces rapports là. J'ai toujours été franche avec eux. Quand j'ai été les voir pour leur demander si ça s'arrêtait, ils m'ont répondu 'Bah oui, ça s'arrête, clairement'. J'ai demandé au moins à ce qu'on continue jusqu'au bout de l'année. Ils ne m'ont pas diminué le budget. Ils ont été réglos" dit t-elle.

"Je voulais surtout qu'on dise au revoir aux gens, M***E ! Ils nous ont suivis tous ces gens !"

On sait qu’à l’heure actuelle ce ne sont que les numéros hebdomadaires qui sont arrêté et non les émissions spéciales programmées à 20h50 en prime-time.  "Je n'aurais pas pu supporter qu'on parte comme ça sans dire au revoir aux téléspectateurs. J'aurais claqué la porte de M6. J'aurais dit 'Allez vous faire f**tre !'. Pour moi ça aurait été un manque de respect pour le téléspectateur d'abord, et pour mon équipe ensuite. Je voulais surtout qu'on dise au revoir aux gens, M***E ! Ils nous ont suivis tous ces gens ! 'Maroufler' est rentré dans la langue française ! On a partagé tellement de trucs avec le public !" lâche Valérie Damidot agacée. Elle confie "La seule chose qui me ferait de la peine et qui mettrait définitivement fin à mon histoire d'amour avec M6, ce serait la fin définitive de D&co".

En tout cas, Valérie Damidot conserve « D&co : une semaine pour tout changer » organisé occasionnellement en prime-time, ainsi que sa série « Victoire Bonnot » où elle incarnait le personnage d’une Conseillère Principale d 'Education d’un lycée avant de se convertir -dans la série- en gérante de maison d’hôte.

H.A / Voici.fr (citations)


image: (c) copyright - D.R                                                                                                                                          Vous êtes l'auteur de cette image? Contactez-Nous!

×